IMILA : Recherche sur les migrations internationales en Amérique latine

IMILA : Recherche sur les migrations internationales en Amérique latine

En Amérique latine, les dernières décennies ont été marquées par des flux migratoires qui sont devenus le sujet de sérieux débats politiques. Ces flux migratoires ont considérablement changé en termes de taille, de direction, de caractéristiques générales et d'impact global sur les pays concernés, tant les pays d'origine que les pays d'accueil.

Justification historique

Historiquement parlant, les migrations en Amérique latine ont été étroitement liées aux déséquilibres économiques, politiques et sociaux. La Eclac a mis en évidence trois grands modèles de migration en Amérique latine et dans les caraïbes :

  • L'immigration historique en Amérique latine en provenance de l'étranger entre le milieu du XIXe siècle et le milieu du XXe siècle, avec une forte composante européenne.
  • La migration intra-régionale, favorisée par les développements socio-économiques et les facteurs structurels, en particulier entre les années 1970 et 1990, qui ont connu les taux de migration les plus élevés en Amérique latine.
  • Les flux migratoires sud-nord, qui entraînent la perte de travailleurs qualifiés en Amérique latine et dans les Caraïbes, l'émergence de communautés d'immigrés et le développement d'un potentiel économique lié aux envois de fonds des migrants vers leur pays d'origine.

Impact de la migration sur les pays de destination

Les flux migratoires internationaux en Amérique latine ont des effets divers sur la vie économique et sociale de la population. Il est évident qu'ils ont eu une influence sur l'éducation, la santé, le commerce international, etc.

Marché du travail

La migration s'est avérée être un outil qui influence le marché du travail des pays de destination ou d'accueil. Elle a une incidence sur les salaires et l'employabilité des autochtones. Lorsque les immigrants et les autochtones sont en concurrence pour les emplois, cela entraîne des déplacements de population et une baisse des salaires. Toutefois, les immigrants peuvent aussi être des compléments, lorsqu'ils semblent accroître la demande de tâches de production complémentaires et des compétences des travailleurs autochtones.

Éducation

Au fil des ans, la migration d'un pays à l'autre en Amérique latine s'est également avérée avoir une influence sur l'éducation. L'immigration affecte l'éducation des enfants nés dans le pays. Lorsque les enfants d'immigrés arrivent dans les écoles, il y aura certainement une saturation.

En outre, les effets des pairs entreront en jeu, et pourront être positifs ou négatifs. Des interactions se produiront entre les enfants de natifs et les enfants d'immigrés et, au cours de ces interactions, il y aura un choc de caractères et de valeurs qui pourrait entraîner une pression et des effets sur les pairs.

Santé

Un autre aspect ou secteur que l'immigration affecte est la santé. Lorsque les autochtones commencent à se mêler aux immigrants, leur santé s'en trouve affectée. L'un des principaux canaux par lesquels la migration peut affecter la santé est la propagation des maladies infectieuses. L'état de santé des migrants dépend largement du profil épidémiologique de leur pays, du processus de migration et de leurs conditions de vie dans les pays de destination. Tous ces facteurs ont leur propre façon d'affecter l'état de santé des natifs et des immigrants.

Par exemple, si le pays d'accueil souffrait de l'effondrement de son système de santé avant l'arrivée des immigrants, ces derniers pourraient être sujets à des maladies infectieuses. Toutefois, les pays d'accueil peuvent prévenir la propagation des maladies infectieuses en soumettant les immigrants à une vaccination immédiate dès leur arrivée. Cela contribuera grandement à les empêcher de contracter ou de propager ces maladies. Cela contribuera également à faciliter le processus de détection précoce des personnes infectées, qui est très important pour arrêter la propagation de ces maladies.

Impact de la migration sur les pays d'origine

La séparation des familles est l'un des principaux défis que pose la migration. Les enfants restés dans leur pays d'origine sont toujours affectés par le fait qu'ils sont séparés des membres de leur famille. Cela peut avoir différents effets sur ces enfants, allant des effets sociaux et économiques aux effets psychologiques et sanitaires.

L'absence d'un ou des deux parents peut entraîner une réduction de la quantité et de la qualité du temps consacré au développement, au suivi et à l'éducation de l'enfant, ce qui pourrait affecter son bien-être émotionnel et psychologique.

Ces enfants n'ont parfois pas d'autre choix que de se débrouiller seuls en faisant ou en acceptant des emplois subalternes. Certains peuvent même abandonner l'école.

Pénurie de professionnels

Un défi très important pour les pays qui connaissent des taux d'émigration élevés est la pénurie potentielle de certaines professions essentielles, comme les travailleurs de la santé. Si les personnes qui ont émigré sont des travailleurs hautement qualifiés, leur émigration aura des effets négatifs sur le secteur de la santé du pays. Cela pourrait également se produire dans le secteur de l'éducation, car les émigrants peuvent constituer un vaste réservoir de personnes instruites dont on attend qu'elles soient présentes physiquement pour contribuer au développement de leur pays d'origine.

Conclusion

La migration est un phénomène en plusieurs parties qui englobe et touche des aspects importants de la vie - économique, sociale et sécuritaire. Pour faire avancer positivement le débat sur les effets, positifs ou négatifs, de la migration sur les pays d'origine et de destination, il faut davantage de preuves adéquates et vérifiables, notamment pour informer les gouvernements sur les grandes questions politiques. Ce sera également une grande évolution qui donnera des résultats positifs si davantage de recherches peuvent être effectuées.